Pétition

PETITIONS

   

  sesm.jpgStickers requin silhouette copie copie 4

Protégeons les requins en interdisant la distribution et la vente pour la consommation de leur chair et des produits dérivés.

La surpêche intensive de ce poisson pour ses ailerons, sa chair, son huile de foie, son cartilage, son cuir, ses dents et ses mâchoires en trophée le menace d'extinction et risque ainsi de déséquilibrer tout l'écosystème marin mondial.Les Français métropolitains et d'outremer ainsi que les Européens sont concernés car ils le trouvent de plus en plus souvent,sous forme de darne surgelée,dans les bacs des supermarchés où il remplace l'espadon et le marlin. Aux Antilles il se retrouve très fréquemment sur les menus des restaurants et dans les assiettes.Il n'est plus rare de le voir frais dans la glace des poissonneries des marchés et supermarchés et dans les rayons des compléments alimentaires sous forme de pilules ou l'huile de foie.Les plus gros distributeurs mondiaux de la viande de requin surgelée se trouvent à Marseille et en Espagne. Notre campagne a pour but de sensibiliser les pêcheurs,les vendeurs,les consommateurs,les jeunes et les pouvoirs publics à ce problème urgent du risque de disparition de l'espèce.Plus de 100 millions de requins sont tués chaque année dans le monde et ce carnage est en constante augmentation.Nous lançons déterminés cette pétition à l'intention de Madame la Ministre Française du commerce Carole Delga et Monsieur le Président du Parlement Européen Martin Schulz pour leur demander de décréter une interdiction de l'exploitation commerciale de la chair de requin et des produits dérivés en France et en Europe. Il suffirait choisir d'arrêter ce massacre,mais la volonté politique et la vision à long terme de notre planète font terriblement défaut à nos sociétés très «court-termistes» et consuméristes.En attendant,vous avez le choix de faire pression en signant cette pétition ainsi que ne pas consommer de requin,sous quelque forme que ce soit et de nous soutenir dans notre démarche avec une participation financière solidaire libre.Merci pour votre engagement et votre soutien.
Jerry Pelikan,fondateur d'EFS.

https://www.lepotcommun.fr/pot/8ai15uch

https://www.facebook.com/stopeatsharkmeat

Please sign this petition to ban the distribution, sale and consumption of all shark parts and by-products in France and European Union. The severe overfishing of sharks, for their fins, meat, liver oil, cartilage, skin, or teeth and jaws as trophees or tourist souvenirs, threatens sharks of extinction. Sharks are being depleted faster than they can reproduce, and their extinction would in turn threaten the stability of marine ecosystems worldwide. Both French from the mainland and overseas departments and territories, as well as all Europeans, should feel deeply concerned as, for instance, they can more and more find frozen shark steaks in their local stores/supermarkets, as a replacement for swordfish and marlin. Likewise, it is no longer rare to see fresh shark meat at fish shops or in supermarkets’ fish stalls and it is now proposed in restaurants and food stores. Also, it clearly becomes frequently used as a dietary, food supplement, in pills or as liver oil. The main shark meat providers are located in Marseille (France) or in Spain. The purpose of our campaign is to raise the fishermen, sellers, consumers, the young as well as the public authorities’ awareness of this issue and of the need to prioritize it given the clear risk of extinction of the species. More than 100 million sharks are killed each year around the world, and this number is constantly rising. We are very determined to push this petition and have Mrs Carole Delga, the French Trade Minister, and Mr Martin Schultz, as President of the Europen Parliament, enact a ban on the commercial exploitation of shark meat and of all its by-products, both in France and Europe. Ending this massacre might seem simple to resolve, but it is not, given the global political trend and the fact that, nowadays, both a short term vision of our planet’s needs and a consumerist mentality prevail. In the meantime, it is up to you to help put pressure on politics so that they reflect on this problem and solve it, through signing this petition, stop consuming shark parts in any form, and supporting us in our endeavour to protect them. Your financial suppor in this fight is welcome. We thank you for your ongoing commitment and support.

Jerry Pelikan, EFS founder

 

Grande distribution: Leader Price, Super U, Géant Casino, Ventatour, Chaine européenne Makro/Metro

Importateur/Distributeur: Seablue Marseille,Mar Do Suido (Vigo Espagne)

Compléments alimentaires: L'huile de foie de requin(Solgar,Skinmate,Ecomer...), Cartilage (Grand Océan,Dieti Natura, Seagate...)

SIGN HERE / SIGNEZ ICI :   https://www.change.org/p/stop-eat-shark-meat-prot%C3%A9geons-les-requins-en-interdisant-la-vente-pour-la-consommation-de-leur-chair-et-des-produits-d%C3%A9riv%C3%A9s?utm_campaign=responsive_friend_inviter_chat&utm_medium=facebook&utm_source=share_petition&recruiter=216086991

 

 

 

 

 

 

 

Pétition
haute mer

Yann Arthus-Bertrand et la Fondation GoodPlanet soutiennent l’appel de la Global Ocean Commission.

70% des océans échappent à toute forme de juridiction

6,5 milliards de kg de déchets sont déversés chaque année en mer

85% des ressources halieutiques que nous avons l’habitude de consommer sont en voie de disparition

>> Signer la pétition

Yann Arthus Bertrand - Président

« Comme la plupart d’entre nous, je n’avais pas conscience de l’état dans lequel se trouve l’océan aujourd’hui. Sa surface bleue nous cache une réalité bien plus dégradée qu’il n’y paraît. C’est en travaillant sur le film « Planète Océan » que j’ai réalisé l’ampleur des dégâts. Les océans sont aujourd’hui à bout de souffle et c’est l’ensemble du fonctionnement de notre planète qui risque de s’essouffler avec eux.

Surpêche, pollution, changement climatique… aucun recoin de l’océan n’échappe à l’impact de l’Homme. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 85% de nos ressources halieutiques, ces poissons que nous consommons tous les jours, sont pleinement exploitées, surexploitées ou en voie de disparition. Chaque année, plus de 6,5 milliards de kilos de déchets sont déversés dans nos mers. Les eaux se réchauffent et s’acidifient progressivement, impactant déjà le fonctionnement de nombreuses espèces marines. Nous nous devons d’agir !

La haute mer est le symbole de notre fuite en avant. Au-delà de 200 miles marins des côtes, les océans n’appartiennent à personne, donc à tout le monde, donc au premier qui se sert.

Une demande mondiale croissante en produits de la mer, soutenue par les progrès technologiques, nous pousse toujours plus loin, toujours plus profond. 2% des bateaux, véritables usines flottantes, sont responsables à eux seuls de 50% des captures de produits de la mer. Si nous continuons à ce rythme, les espèces commerciales que nous avons l’habitude de consommer auront quasiment disparu d’ici 2050. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les scientifiques qui nous alertent.

Heureusement, tout au long de ma vie de photographe et d’activiste, j’ai vu aussi émerger des solutions. J’ai vu l’incroyable force de l’engagement sur le terrain et les effets positifs qu’elle produit. Promouvoir une pêche artisanale et responsable, créer des aires marines protégées, mettre en place des techniques innovantes et rentables pour gérer les ressources et limiter la pollution sont autant de solutions viables et efficaces pour préserver le monde marin et ainsi assurer le bien-être de nombreuses populations dépendantes de la pêche.

Ces initiatives individuelles doivent être encadrées par une politique internationale forte et engagée. Lors du sommet de Rio+20, nous nous sommes battus pour la création d’une gouvernance mondiale des océans, pour l’émergence d’une coalition internationale pour la sauvegarde de la haute mer. On nous l’a promise.

Le 23 septembre, l’ONU va entamer un débat sur l’avenir de la haute mer et sur la manière dont celle-ci devrait être gouvernée. C’est maintenant que nous devons tirer le meilleur parti de cette opportunité.

Soutenons les 8 propositions de la Global Ocean Commission pour pérenniser les ressources marines :

  • Placer les océans au cœur des préoccupations environnementales des Nations-Unies
  • Créer un nouveau système efficace de gouvernance de la haute mer
  • Lutter contre la surpêche en agissant sur la répartition des subventions, promouvoir la pêche artisanale
  • Lutter contre la pêche illégale à tous niveaux : en mer, au port, sur les différents marchés
  • Se battre contre la pollution par les plastiques
  • Etablir des normes de sécurité contraignantes pour l’exploitation pétrolière en mer
  • Mettre en place un conseil de surveillance de l’océan mondial
  • Créer suffisamment d’aires marines protégées pour permettre la régénération de la haute mer

Nous le savons tous, même si nous l’oublions parfois : nous habitons une même planète, qui est bleue. Parce que les océans fournissent l’oxygène que nous respirons, parce qu’ils produisent une partie importante de notre nourriture, parce qu’ils permettent l’essentiel de nos échanges commerciaux : ils sont au cœur de notre vie à tous.

Parce qu’il est trop tard pour être pessimiste, la Fondation GoodPlanet que je préside se joint à la pétition de la Global Ocean Commission.

Engagez-vous pour un océan sain et vivant : en signant la pétition, vous demandez à Ban Ki-moon de lancer un appel en faveur de la protection de la haute mer et de la santé de l’océan.

Vous pouvez aussi agir avec l’appli gratuite Planet Ocean ou en soutenant nos projets terrain de restauration des aires marines protégées.

Merci. »

signature YAB

 

 

Yann Arthus-Bertrand

>> Signer la pétition ici

 

 

 

 

 

Keep Shark Fins off the Chopping Block

shark finning action alert

Sharks are amazing creatures: majestic predators that inspire awe and respect. But millions of sharks are brutally killed through the practice of “shark finning” every year.

This practice involves chopping off the shark’s fins and throwing the shark back into the sea, left to die. Many species of sharks in the Pacific Rim, such as the Oceanic Whitetip, are declining rapidly in part because of this process.

United States Trade Representative Michael Froman is deciding if the United States will protect sharks from this brutal practice. He’s working on the Trans Pacific Partnership (TPP) -- a pact that would expand trade of natural resources between Pacific Rim nations and could have devastating impacts on sharks, trees, and other wildlife. We understand the United States is pushing a strong conservation proposal in the TPP that includes obligations to conserve shark populations and actions to deter shark finning. Other countries in the pact are opposing strong and binding environmental provisions.

Tell the United States Trade Representative: Keep Shark Fins off the Chopping Block!

1.Complete the form below with your information.

2.Personalize your message if you wish.

3.Click the Send Your Message button to send your message to United States Trade Representative Michael Froman

By signing this letter you are agreeing to receive emails from Ocean Conservancy and Sierra Club

Shark Finning Action Alert - White Tip Shark
*Required fields

If you take action and have not already registered, you will receive periodic updates and communications from Ocean Conservancy.

 
 
Ocean Conservancy makes careful use of your support, and holds
high ratings with Charity Navigator and the BBB Wise Giving Alliance.
BBB Accredited Charity Charity Navigator - your guide to intelligent giving
 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×